Because entrepreneur is a French word

Futur 40, le CAC 40 du futur


Parlons d’économie. D’économie réelle. La réalité pour une entreprise aujourd’hui, c’est ses clients, son chiffre d’affaires, sa croissance. Or, quelles sont les sociétés de la Bourse de Paris qui montrent la plus forte croissance économique ? Posez la question autour de vous : très peu de gens savent y répondre à brûle-pourpoint.
Vous-même, le pouvez-vous ?

Il y a une raison simple à cela : la plupart des sociétés de croissance sur la place de Paris sont des PME et des ETI, que peu d’analystes étudient. Dans un contexte difficile et morose, pourtant, ** entreprises cotées montrent plus de 15% de croissance par an et, en moyenne, un taux formidable de 65%. Or, il est faux de dire que l’évolution du cours de Bourse n’a pas de rapport avec celle du chiffre d’affaires. En quinze ans, quatre sociétés de la côte Ouest des Etats-Unis se sont acquises une capitalisation comparable à celle du CAC 40 tout entier : Google, Amazon, Facebook et Apple (GAFA) ont construit leur succès boursier sur leur croissance. Non sur les dividendes, non sur les profits, non sur l’ingénierie financière: sur l’innovation et les ventes. Mais où sont les GAFA françaises et européennes ? 

Pour les identifier, PMEfinance présente depuis 2014, en association avec Morningstar, le premier palmarès des sociétés de croissance en Bourse : Futur40. L’analyse du parcours de ces sociétés permet de mieux comprendre comment les marchés répondent aux besoins des entrepreneurs en croissance et comment ils rémunèrent leurs investisseurs. Ce palmarès annuel permet ainsi de tirer des enseignements : 

  • Sur l’économie française : combien de sociétés de croissance se développent sur la cote de Paris, et donc en France ? quels secteurs sont les plus dynamiques ? une corrélation existe-t-elle entre taille et croissance, valeur et croissance, RSE et croissance… ?
  • Sur la finance : comment soutenir la croissance ? la cotation à Paris est-elle vraiment utile pour une société française en croissance ? 

Méthodologie 

Morningstar, à partir de sa base de données, applique les filtres quantitatifs définis par PME Finance :

  • Sociétés cotées sur Euronext Paris, ayant plus de 3 exercices publiés, éligibles au PEA-PME.
  • Réalisant plus de 5 M€ de chiffre d'affaires en l'année précédant le classement.
  • Exclusion des sociétés financières et holdings, et/ou n’ayant pas un minimum d’activité en Bourse (volume traité, flottant, capitalisation boursière…).
  • La sélection finale des valeurs est effectuée en fonction du taux de croissance du CA par rapport l'année précédente, pondéré par la croissance des 3 dernières années.

Pages annexes :

Tous optimistes
Dîners REI
To exit or not to exit?
Futur 40
Assises Europeennes du Financement des Entreprises 2014